Manifestation de la peste chez le rat

Cette maladie décimait dramatiquement les colonies de rats. Ils décédaient généralement peu de temps après l'apparition des symptômes. Les gens trouvaient ainsi des milliers de rats morts éparpillés un peu partout. Ils devenaient à leur tour malade en les ramassant ou en se faisant piquer par les puces des rats morts. En 1947, dans son ouvrage intitulé "La peste", Albert Camus décrit très bien l'état d'une ville habitées par des rats pesteux : " Des réduits, des sous-sols, des caves, des égouts, ils montaient en longues files titubant pour venir vaciller à la lumière, tourner sur eux-mêmes et mourir près des humains. La nuit, dans les couloirs ou les ruelles, on entendait distinctement leurs petits cris d'agonie. Le matin dans le faubourg, on les trouvait étalés à même le ruisseau, une petite fleur de sang sur leur museau pointu, les uns gonflés et putrides, les autres raidis et les moustaches encore dressées. "

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×